Batinfo Batidoc
 
CSTB Formations - Référent BIM

À Paris, un immeuble retrouve sa jeunesse grâce aux injections ciblées de résine expansive de Geosec

Parmi les techniques traditionnelles pour consolider les sols sous fondation des ouvrages affaissés, les Maitres d’œuvre et Maitres d'ouvrage ont aujourd'hui à leur disposition la solution innovante See&Shoot® de GEOSEC®.

Par Batinfo source : GEOSEC

Paris : Un immeuble retrouve sa jeunesse grâce aux injections ciblées de résine expansive de GEOSEC - © GEOSEC

Origine du désordre et contexte environnementale

Nous sommes dans le 18e arrondissement de Paris. L'immeuble fissuré est composé d'un RdC+4 sur cave totale. Sa structure est en moellons de pierre présentant des nombreuses fissures sur les façades et les murs intérieurs. De même qu'un décollement et un affaissement apparaissent sur le trottoir périphérique.

L'origine du sinistre provient probablement de :

  • une fuite des canalisation des eaux usées
  • l'absence de rigidité du dispositif de fondation peu adapté à la structure
  • l'insuffisance du compactage du sol d'assise aggravant les désordres.

Fissures sur façade - © GEOSEC

Procédé See&Shoot®

Suite à l'analyse de l'étude de sol et des documents technique mis à sa disposition, le Bureau Technique de GEOSEC® a établi un plan d'intervention avec la collaboration et le support de l'Association FREHA (maitrise d'ouvrage) et BETCI (BET).

En février 2016, les travaux ont été réalisés selon le procédé breveté See&Shoot® (brevet n.EP2543769), avec une intervention sous toutes les fondations de l'immeuble. Le déroulement du chantier a été supervisé par un des ingénieurs géologue de GEOSEC® spécialement formés en interne et intervenant sur la France entière.

Avant toutes opérations d'injection, l'application du procédé See&Shoot® prévoit la réalisation d'un diagnostic géophysique et mécanique mené par tomographie de résistivité E.R.T.4D couplé à des essais pénétrométriques moyens DPM30.

Premièrement :

La Tomographie est un appareil qui crée un champ électrique dans la zone d'enquête et donne une première information sur les anomalies électriques présentes dans le sol. Ceci permet de détecter à travers une image en 3D d'une part les zones humides (fuites des réseaux de collecte et évacuation des eaux) correspondant à des anomalies conductrices) et d'autre part les cavités, les porosités et la géométrie des fondations, correspondant à des anomalies résistives.

Deuxièment :

Les essais pénétrométriques sont réalisés de manière ciblée après avoir obtenu la première imagerie électrique E.R.T.3D : les essais pénétrométriques sont réalisés de manière ciblée après avoir obtenu la première imagerie de la tomographie E.R.T.3D : le plan d'implantation des essais pénétrométriques est défini en fonction de l'emplacement des anomalies résistives et conductrices détectées.

Dans ce cas spécifique, pour l'élaboration du modèle géoélectrique un câble multipolaire relié à 48 électrodes a été utilisé mis en place sur le périmètre du bâtiment.

Une fois l'image tridimensionnelle E.R.T.3D donnant la distribution de la résistivité électrique obtenue, 4 essais pénétrométriques moyens (D.P.M.30) ont été réalisés.

Paris : Un immeuble retrouve sa jeunesse grâce aux injections ciblées de résine expansive de GEOSEC - © GEOSEC

La superposition des données électriques et mécaniques ont permis d'établir un vrai diagnostique géoélectrique et de définir de manière ciblée, un maillage horizontale (entraxe) et verticale (profondeur, nombre et entraxe des niveaux d'infection).

Après le premier jour de mise en place du chantier et de réalisation du diagnostic susmentionné, les opérations d'injection ont été démarrées.

Pendant les injections l'outil de monitorage géoélectrique E.R.T.4D (x, y, z, t) reste toujours en fonction afin de procéder à des injections ciblées de résine expansive. La distribution des effets de la consolidation dans le sol est contrôlée par un relevé E.R.T. pour chaque cycle d'injection : réduction de la porosité, déplacement et/ou réduction de l'eau interstitielle, effets qui contribuent de manière efficace à compacter et stabiliser le terrain traité. Les injections ont été réalisées jusqu'à ce que les mesures des diagnostics E.R.T.4D ont démontré que les effets des injections ne produisait plus des valeurs appréciables de variations de résistivité par rapport au modèle géoélectrique de départ.

En cours d'oeuvre 4 essais pénétrométriques intermédiaires ont permis de quantifier l'augmentation des caractéristiques mécaniques du sol traité.

Grâce au monitorage géophysique et géotechnique en continu, les injections ont été réalisées de manière ciblée par position et quantité de produit injectée.

Responsable d’Equipe du chantier GEOSEC®, pendant l’acquisition des mesures de tomographie de résistivité E.R.T.4D En arrière-plan les électrodes plantées dans le sol reliées par un câble électrique. - © GEOSEC

Sur la base du modèle géoélectrique, nous avons réalisé une série de petites perforations de 25-30 mm de diamètre pour ensuite y insérer les petits tubes métalliques permettant l'acheminement de la résine. Les injections ont été réparties sur 4 niveaux d'injection sous fondation pour atteindre une profondeur de 4,00 m et se sont déroulées jusqu'à ce que les mesures électriques et mécaniques en cours d'intervention nous affichent des volumes homogénéisés».

Au cours de la phase finale, 4 essais pénétrométriques ont réalisés après les injections afin d'évaluer la variation de résistance de pointe obtenue grâce aux effets des injections et de pouvoir valider l'intervention.

Paris : Un immeuble retrouve sa jeunesse grâce aux injections ciblées de résine expansive de GEOSEC - © GEOSEC

Conclusion

Pendant une semaine, GEOSEC® a consolidé la totalité de volume de sol porteur sous les fondations de cet immeuble. M. Siano, ingénieur du bureau technique, commente les résultats des travaux : « Grâce à la comparaison des données obtenues par l'investigation géophysique et géotechnique avant, pendant et après, GEOSEC® a pu vérifier l'homogénéisation et l'amélioration des valeurs de résistivité électriques et mécanique des sols traités. Les injections ciblées de résine expansive ont produit une réduction des vides, un important déplacement d'eau interstitielle présente lors de l'enquête initiale et l'augmentation de portance du volume de sol porteur. La stabilité de l'ouvrage est désormais garantie».

#Paris #Immeuble #Injections #Résine #Consolidation
2989 vues
Batinfo Batidoc