Batinfo Batidoc
 
GL Events - Bepositive 2017

Legrand engrange les premiers résultats de sa stratégie dans les objets connectés

Legrand tire les premiers fruits de son développement sur le segment des objets connectés et du numérique, résultat de sa stratégie affirmée l'an dernier, a indiqué à l'AFP son PDG Gilles Schnepp, à la veille du salon CES des technologies de Las Vegas.

Par Batinfo source : AFP

Legrand engrange les premiers résultats de sa stratégie dans les objets connectés - © Legrand

Après le lancement à l'été 2015 de son programme stratégique dans les solutions connectées, baptisé Eliot, le fabricant de matériel électrique affiche "une très bonne dynamique et une très bonne trajectoire", assure dans un entretien à l'AFP Gilles Schnepp.

Le patron du groupe basé à Limoges ne veut pas encore dévoiler les résultats pour 2016 mais rappelle qu'en 2015, le chiffre d'affaires a progressé de 34% sur ce segment pour atteindre "plus de 300 millions d'euros", soit 6% de son activité.

Avec 23 familles de produits désormais connectées sur les 81 présentes dans le groupe, "on est bien sur la trajectoire d'ici à 2020 d'atteindre 40 familles de produits" dotées d'une offre connectée, explique M. Schnepp.

Le groupe vise aussi une croissance totale de 10% par an d'ici 2020 de cette activité, qui se concentre sur les applications de confort, de sécurité, d'efficacité énergétique et d'assistance à l'autonomie.

Ce marché, qui devrait peser plus de 11 milliards de dollars par an en 2025 selon le cabinet Mc Kinsey, attise les ambitions. Schneider Electric, concurrent français de Legrand et géant du secteur des équipements électriques, est lui aussi passé à l'offensive en 2015.

Pour ces groupes, l'enjeu est de ne pas se laisser dépasser par les géants du numérique comme Google ou Apple, qui lorgnent aussi sur les objets et plus seulement sur les applications.

Ce tournant "n'est pas une rupture, puisqu'au fond on est bien sur l'infrastructure" assure le PDG de l'historique fabricant d'interrupteurs, "mais cela change de façon assez radicale le regard que l'on porte sur la manière dont on va pouvoir installer cette infrastructure, (...) la gérer et la rendre utile pour les usagers".

A Las Vegas, le français a présenté une nouvelle offre de pilotage pour la maison connectée, fruit de son investissement l'an dernier dans la start-up française Netatmo.

Elle sera lancée en France d'ici la fin 2017, et Legrand travaille avec BNP Paribas Immobilier pour livrer un premier programme immobilier doté de cette solution cette année.

Après les Etats-Unis en novembre dernier, Legrand va lancer son programme Eliot en Russie et en Australie dans les prochains mois.

Six acquisitions en 2016

Legrand, qui mise sur l'interopérabilité, a noué plusieurs partenariats avec des opérateurs et plateformes pour les objets connectés, comme celles des groupes Apple, Samsung ou Amazon.

Si le groupe présente au CES sa dernière solution pour les particuliers, "60% du marché est représenté par des produits professionnels", comme des solutions numériques de gestion de l'éclairage, ou d'efficacité énergétique des data centers, estime M. Schnepp.

Pour se développer, le français dédie désormais environ 40% de ses 2.100 effectifs de recherche à l'électronique, aux logiciels et aux offres numériques.

Le groupe mise également sur la croissance externe. Parmi les huit acquisitions réalisées en 2016, six ont concerné ces nouveaux marchés.

#Industrie #Énergie #Logiciels #Technologies #Construction
324 vues
Batinfo Batidoc