Batinfo Batidoc
 
CS France - Configurateur Pedisystems

Gecina boucle une année 2016 de transition et lance un rachat d'actions

La foncière Gecina, qui a échoué l'an dernier à racheter Foncière de Paris, a vu son bénéfice récurrent net s'effriter en raison de la cession de son portefeuille santé, tandis que ses loyers bruts reculaient.

Par Batinfo source : AFP

En 2016, le bénéfice récurrent net s'est élevé à 347,42 millions d'euros, en léger recul de 0,5% sur un an, mais en croissance de 7,1% hors effet de la cession du pôle santé, conformément à ses prévisions, selon un communiqué publié jeudi.

Retraité des frais liés au départ du précédent directeur général, Philippe Depoux, remercié début janvier 2017, ce bénéfice récurrent net ressort stable à 349,7 millions, précise la société, qui ne publie pas de bénéfice net.

De leur côté, les loyers bruts ont reculé de 6% à 540 millions d'euros (-0,5% à périmètre constant).

Pour 2017, Gecina table sur un bénéfice récurrent net retraité de l'effet de la cession de la santé, en baisse de 5% à 6%.

Vendredi, la société a lancé un programme de rachat d'actions de 300 millions d'euros afin de faire remonter le cours de son titre.

Après une année 2015 "exceptionnelle en matière de rotation de portefeuille", Gecina a poursuivi la rationalisation de son patrimoine.

La société a sécurisé environ 2 milliards de cessions d'actifs immobiliers "matures ou non stratégiques", dont 644 millions hors cession du portefeuille de santé.

Forte de cette imposante capacité d'investissement, la foncière n'a pour l'instant investi l'an dernier que 321 millions euros, dans le centre de Paris et à Issy-les-Moulineaux.

Ses opérations de développement et de restructuration de biens immobiliers représentent, elles, plus de 3,7 milliards d'euros, et ses projets engagés, 1,5 milliard d'euros.

Ces derniers sont répartis en quinze opérations situées principalement dans Paris intramuros (où Gecina détient 54% de son patrimoine de bureaux) et à Issy-les-Moulineaux, Neuilly et Levallois, pour des livraisons entre 2017 et 2019.

Interrogée lors d'une conférence téléphonique, sur les leçons à tirer de l'échec de l'OPA lancée l'an dernier sur Foncière de Paris - rachetée par Eurosic au terme d'une bataille boursière -, la nouvelle directrice générale de Gecina, Meka Brunel, a cité Nelson Mandela "qui disait +Je ne perds jamais: soit je gagne, soit j'apprends+".

"Nous serons prêts pour la prochaine fois", a-t-elle dit à l'AFP, jugeant que la foncière a démontré "sa capacité à être présente sur des opérations sophistiquées et innovantes".

Mme Brunel était auparavant présidente pour l'Europe du canadien Ivanhoé Cambridge, filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, premier actionnaire de Gecina.

La société proposera de verser un dividende de 5,20 euros, en hausse de 4%, au titre de l'exercice 2016.

#Immobilier #Résultats #Entreprises
326 vues
Batinfo Batidoc