Batinfo Batidoc
 
Dicobat - VisuelBAT

Eolien en mer : Engie et EDPR candidats pour le parc de Dunkerque

Les groupes énergétiques français Engie et portugais EDPR ont annoncé lundi avoir déposé une candidature commune pour la première phase de l'appel d'offres du futur parc éolien en mer au large de Dunkerque (Nord).

Par Batinfo source : AFP

Eolien en mer : Engie et EDPR candidats pour le parc de Dunkerque - Image d'illustration - © Pixabay

"Engie et EDPR confirment leur ambition dans l'éolien en mer et candidatent au 3e appel d'offres pour l'implantation d'un parc d'une capacité comprise entre 250 et 750 mégawatts (MW) au large de Dunkerque", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

"Cette candidature commune en pré-qualification leur permet de poursuivre et de renforcer une collaboration durable sur ce marché stratégique", ont-ils précisé.

Il s'agit du troisième appel d'offres lancé par l'Etat français pour développer les éoliennes marines "posées" (par opposition aux turbines flottantes) en France.

La date limite de dépôts des candidatures pour la première phase de l'appel d'offres avait été fixée au 6 mars, alors que la mise en service du parc de Dunkerque est envisagée pour 2022.

Cette phase doit permettre de sélectionner, sur des critères techniques et financiers, les entreprises qui poursuivront avec l'administration une étape dite de dialogue concurrentiel pour définir le cahier des charges définitif du projet.

Ces échanges pourront prendre 4 à 6 mois, avant un dépôt des candidatures définitives.

Les groupes français EDF et l'espagnol Iberdrola ont également affirmé à l'AFP être candidats pour cette première phase de présélection.

L'allemand WPD Offshore avait fait part de son intérêt, mais il n'était pas joignable lundi pour indiquer s'il avait déposé sa candidature.

Le premier appel d'offres français avait couronné en 2012 EDF pour trois parcs d'environ 500 MW chacun et l'espagnol Iberdrola pour un parc, tandis qu'un consortium Engie-EDPR avait été lauréat en 2014 des deux parcs proposés pour le deuxième appel d'offres, l'un au large du Tréport (Seine-Maritime), l'autre au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée).

L'ensemble de ces parcs, qui ont fait face à des recours d'associations environnementales, ne doivent pas être mis en service avant 2021.

#Énergie #Électricité #Contrat #Éolien #Gouvernement
397 vues
Batinfo Batidoc