Batinfo Batidoc
 
CS France - Configurateur Pedisystems

Comment parfaitement épouser une structure ovoïde en façade ?

Imaginé par Jean-Jacques Ory Architectes, le nouveau Palais des Congrès d'Antibes se caractérise par des lignes souples et organiques. En partie entouré par la végétation et recouvert d'une grande canopée de résille métallique, ce bâtiment urbain s'intègre parfaitement à son environnement.

Par Batinfo source : SNBVI

Du point de vue de son enveloppe, le challenge était d'épouser parfaitement la structure ovoïde émergeant du bâtiment telle une coque renversée de bateau. Un challenge remporté avec succès grâce aux cassettes Reynobond® cintrées fabriquées par ARCONIC Architectural Products France, membre du SNBVI (Syndicat National des Bardages et Vêtures Isolés).

En façade, comment parfaitement épouser une structure ovoïde ? © SNBVI

Un effet de courbe tendue

Pour que l'enveloppe puisse s'adapter au plus juste à la structure ovoïde voulue pour le bâtiment, le bureau d'études du transformateur a su proposer des cassettes trapézoïdales cintrées en coupe verticale et traitées à facettes, en coupe horizontale. Grâce à cette solution, l'effet de courbe tendue recherché par l'architecte a été tenu. Pour ce chantier, la lunette laser a permis d'effectuer une pose parfaite, du premier coup et n'impliquant aucune reprise !

Un reflet nacré qui révèle la construction

La réalisation du nouveau Palais des Congrès d'Antibes reflète l'émergence d'une nouvelle génération de palais des congrès qui combinent leurs fonctions originelles avec une multitude de nouveaux services, tels que des centres commerciaux, des restaurants et services. Grâce à son design contemporain, adapté à son environnement, le Palais des Congrès d'Antibes combine donc fonctionnalité et esthétisme.

Soucieux de respecter les exigences architecturales du projet et sa vocation à devenir un véritable centre d'attraction, un espace de vie et de convivialité, l'architecte Jean-Jacques Ory a choisi d'habiller la façade des panneaux composites en aluminium Reynobond® fabriqués par ARCONIC. Le reflet nacré si particulier qui caractérise ces panneaux, changeant selon l'intensité lumineuse, a été un critère décisif qui a permis à ARCONIC Architectural Products de remporter le projet.

En façade, comment parfaitement épouser une structure ovoïde ? © SNBVI

Un confort thermique et lumineux optimisé

Les panneaux composites en aluminium Reynobond® ont été utilisés pour le revêtement de la façade et de la large canopée qui donne sur l'entrée de la salle plénière du Palais. De plus, le choix de la qualité peinture - DURAGLOSS® 5000 - offre une meilleure flexibilité (3 à 80 % de brillance), une meilleure esthétique (aucune limite de finition) et une meilleure durabilité au revêtement (garantie jusqu'à 20 ans).

L'appareillage de pierre et de bois qui habille l'auditorium, tout comme le bardage fibres-ciment posé sur la façade nord-est, contribuent au confort thermique et lumineux en contrôlant les apports solaires et optimisent le recours à la lumière artificielle.

Zoom réalisation

  • Lieu : Palais des Congrès - Antibes
  • Type de construction : Equipement culturel et de congrès
  • Maitre d'ouvrage : CFA Méditerrannée
  • Architecte : Ory & Associés
  • Transformateur : TIM COMPOSITE, Groupe Isosta
  • Installateur : B2F
  • Produit : 2500 m2 Reynobond® Architecture (panneaux composites aluminium) / couleur Arctic Blue (teinte irisée Caméléon, brillance 80 %) / peinture DURAGLOSS® 5000 / application sous système de cassettes accrochées sur omégas avec étriers réglables (dim. 1350 mm x 3500mm) / traitement de la façade et de la canopée de l'intérieur vers l'extérieur / ossature porteuse : charpente métallique. -ARCONIC Architectural Products France, fabricant du Reynobond et Reynolux à Merxheim (68)
#Réalisation #Façade
356 vues
Batinfo Batidoc